L’enfant qui s’ennuie versus jeux libres - PedagoConcepto

L’enfant qui s’ennuie versus jeux libres

De plus en plus, l'horaire des enfants est garni soit de cours, d'activités, de jeux organisés. Cela est éducatif. Toutefois, trop en faire peut aller à contresens. Car l'enfant peut ainsi se sentir démuni lorsqu'il est laissé à lui-même. De plus, plusieurs enfants s’ennuient en l'absence d’autres enfants ou d’adultes avec qui jouer. Voilà que l'enfant s'ennuie, ce qui est tout à fait normal. Voilà donc l'importance du jeu libre. Seul et en groupe. Certains adultes ont parfois tendance à percevoir les temps sans planification comme des temps morts, soit, des pertes de temps. Alors qu'en fait, ce sont des moments qui ont leur nécessité. Autant pour l’adulte que pour l'enfant. Permettant ainsi de se recueillir, de « décrocher » de veiller à penser à soi-même. Être à l’écoute de son monde intérieur.

Un élément que l'on voit également en service éducatif est lors du départ du parent le matin. L'horaire des parents est parfois bousculant pour l'enfant. Même si le parent voudrait alléger le tout, leur situation ne leur permet pas toujours. L'enfant est alors triste à son arrivée le matin et la façon dont les adultes perçoivent les pleurs de l'enfant et y réagissent peut l’influencer. Plus le parent hésite à partir, car il se sent mal à l'aise de laisser son enfant ainsi, plus cela confirme à l'enfant que sa peine à raison d'être.

Par contre, souvent, le simple fait de faire un câlin, lui souhaiter de bien s'amuser et le rassurer en lui disant qu'il reviendra le chercher à la fin de la journée pour ensuite partir avec un sourire rassurant et confiant aide à la situation. Le parent est ainsi tout juste parti, que l'éducatrice l'invite à jouer et tout revient dans l'ordre. De plus, la simple présence d’autres enfants peut lui apporter une stimulation même s’il ne joue pas nécessairement avec eux.

Toutefois, certains enfants demeurent dans l’incapacité de gérer leur ennui. Quand un enfant dit s’ennuyer, l'éducatrice tente alors parfois à tout prix de l’occuper en lui trouvant mille et une activités intéressantes à faire. Oui, lui proposer des choses est bien, mais jusqu'à une certaine limite. Lui laisser du temps libre pour apprendre à s’organiser et trouver lui-même quoi faire est important et fait partie de son développement.

L'ennui peut être éducatif 

Comme citer plus haut, apprendre à jouer seul est important. Le jeu libre permet à l'enfant de déterminer ce qui l’intéresse et ainsi développer son autonomie. Un autre élément très important dans son développement. Cela lui permet de fonctionner sans avoir constamment besoin du soutien des autres. L’enfant fait ainsi appel à ses ressources personnelles.

De plus, ne rien avoir à faire lui permet de développer sa créativité et son monde imaginaire. Tout en permettant de voir des choses différemment. De porter attention à des détails sur lesquels l’enfant ne porte pas en étant constamment occupé. Le menant à de nouveaux apprentissages.

Comment amener l'enfant à jouer seul

Une façon de motiver l'enfant à jouer seul est que l'adulte demande à l'enfant de choisir un jeu pour jouer avec lui. Exemple, l'enfant choisit de jouer avec des blocs de bois et l'adulte fait des tours de blocs avec l'enfant. Puis tranquillement, l'adulte cesse de jouer, mais demeure près de lui en l'observant et disant des commentaires sur ce que l'enfant fait.

Exemple : « Tu construis une tour avec des blocs rouges. Tu as réussi à empiler 3 blocs sans les faire tomber. Bravo! »  Commentaire, qui permet en plus d'être gratifiant pour l'enfant, de lui apprendre les couleurs et a compter. Même si l'enfant n'a que 2 ans et qu'il ne compte pas encore de lui-même, bien sûr. Cela n'est que des premiers pas vers cet apprentissage. Ceci n'étant qu'un des nombreux exemples.

Puis, au fur et à mesure que le jeu progresse, l'adulte s’éloigne un peu, en demeurant toujours dans la même pièce. En laissant l’enfant continuer l'activité seul.

En service de garde éducatif, l'éducatrice se doit de demeurer présente afin de maintenir la sécurité et le bon fonctionnement du groupe. Toutefois, à la maison, le parent seul avec l'enfant peut également, avec le temps, s'éloigner même dans les pièces adjacentes un petit moment. En s'assurant tout de même de veiller sur l'enfant sans toutefois, être constamment à proximité. L'enfant se sent ainsi plus autonome et confiant.

Planifier des temps libres dans l'horaire

Ainsi, le jeu libre doit faire partie intégrante de l'horaire de la journée. S'assurer que les jouets, les articles de bricolage, coloriage et autres soient le plus possible à la portée des enfants lorsque ceux-ci sont sécuritaires.

Si éventuellement l'adulte veut faire par la suite, des thématiques précises avec l'enfant, il est suggéré d’abord de laisser le matériel de la future thématique à portée de main de l'enfant pendant le jeu libre. L'enfant peut alors explorer de lui-même les choses et se créer des jeux de son propre gré. D'ailleurs, l'enfant peut être très impressionnant au travers les idées qu'il peut en sortir! Cela le fait progresser toujours davantage vers le jeu spontané et est pleinement enrichissant.

En somme, lorsque l’enfant s'ennuie, il suffit simplement de ne pas se précipiter pour l'occuper. Au contraire. L’éducatrice ou le parent doit simplement encourager l'enfant à prendre des initiatives et le féliciter au travers ses trouvailles.

Julie Veilleux

Ayant plus de 13 ans d'expérience en service éducatif, détenant diverses formations en créativité et continuellement à la recherche de progression dans ce domaine.

Cliquez ici pour laisser un commentaire

Laisser un commentaire: