Détente avec les enfants - PedagoConcepto

Détente avec les enfants

Besoin de calme, de relaxer, faire le plein d’énergie pour continuer d’aller de l’avant de façon positive avec les enfants? Enfant comme adulte, avons besoin de période pour s’extérioriser se défouler, mais également de période pour se détendre.

Trouver un juste équilibre énergétique et émotionnel, ça s’apprend! Parfois tout un défi, j’avoue. Le stress, l’émotion du moment nous envahit parfois plus vite qu’on le désire.  Toutefois, avoir davantage de techniques, des trucs qui facilitent la détente est bien entendu, aidant! Certains vont nous rejoindre mieux que d’autres. Encore faut-il les mettre en application!

Voici donc quelques suggestions à cet effet, en toute zénitude!

Tout d’abord, je vous recommande de commencer par de courtes périodes. Ne serait-ce qu’un petit 30 secondes les premières fois, pour progressivement les allonger. Car trop longtemps peut risquer d’avoir l’effet contraire.

  • Respiration profonde

Préparez des petites boules de papier que vous chiffonnez. Chaque enfant doit avoir sa boule.  Chacun s’allonge sur le dos, par terre et dépose sa boule de papier sur son ventre. À « go », l’enfant doit prendre une grande respiration, doucement, faire gonfler son ventre pour faire soulever la boule de papier.  L’enfant trouve cela rigolo et parfois la boule de papier tombe. Le défi est d’y aller tranquillement pour ne pas faire tomber la boule. Le faire ainsi à quelques reprises.

  • L’enfant se transforme en arbre

L’enfant se tient debout en faisant semblant d’être un arbre. Il regarde ses pieds puis ferme ses yeux et se souvient de ses pieds qu’il vient de voir et s’imagine que ce sont ses racines qui le maintiennent au sol. Lève ses bras en guise de branches, ouvre ses mains pour faire les feuilles. L’adulte dit qu’il y a un petit vent. Alors tranquillement, l’enfant se ballote un peu de gauche à droite pour imiter le vent qui le pousse. Puis, ouvre doucement ses yeux.

  • Balayer la fatigue, la colère et le chagrin

En cas de contrariété, de chagrin ou de fatigue, invitez l’enfant à réchauffer ses mains en les frottant vivement l’une contre l’autre. Ensuite, lui faire « balayer » en repoussant vers l’extérieur la « poussière » qu’il a sur les différentes parties de son corps. Cela repousse ainsi ses craintes, malaises et autres. Terminez en vous faisant mutuellement un beau sourire!

  • La petite souris qui se promène sur le corps

L’enfant se couche par terre sur le ventre ou sur le dos, selon ce que l’enfant préfère et ferme ses yeux. L’adulte raconte l’histoire de la petite souris (vous pouvez choisir un autre petit animal ou insecte qui n’effraiera pas l’enfant, bien entendu). Prenons l’exemple de la souris. Dites à l’enfant de s’imaginer que celle-ci se promène tranquillement sur lui. Tout d’abord sur ses pieds, puis monte tranquillement le long de ses jambes, ses genoux, son dos ou son ventre (dépendamment de la façon dont il est couché), ses épaules, ses bras, ses mains, puis remonte en passant sur son cou, pour finalement se rendre sur la tête et retourner par terre. Pour l’enfant plus jeune qui ne connait pas les parties de son corps, vous pouvez appuyer légèrement votre main sur les parties du corps au fur et à mesure que vous les nommez. Même si vous êtes en présence de plusieurs enfants en même temps, simplement vous promener d’un enfant à l’autre pour appuyer sur eux. En ayant bien pris la peine de les avertir d’avance. L’enfant prend ainsi conscience de son corps, le temps que cela se déroule, son attention est portée sur lui-même. Certains embarquent tellement dans l’imagination qu’ils ont vraiment l’impression de sentir l’animal et cela les chatouille et ils en rient. Même qu’en ouvrant les yeux, une fois l’activité terminée, parfois cela se traduit à une poursuite de l’animal qui se promène dans le local et devient rigolo.

  • Souffle relaxant

En équipe de deux. Chaque enfant a une paille.  Chacun leur tour un enfant souffle dans la paille sur le corps de son ami (sauf dans le visage). L’activité est mieux ressentie toutefois lorsque l’enfant porte des vêtements courts. Exemple, l’été. Puis qu’il ressent l’air directement sur sa peau. Porter toutefois attention à la manière que l’enfant utilise et souffle dans la paille en s’assurant qu’il ne bave pas dans celle-ci.

Ceci étant que quelques propositions. Laissez aller votre créativité. Demandez des idées aux enfants. Il est parfois étonnant d’entendre leurs suggestions! Le tout dans le but de se calmer quelques instants, prendre conscience de son corps, se remplir de positif. Ressourçant autant chez l’enfant que chez l’adulte. Je recommande d’ailleurs à l’adulte d’en faire tout autant que les enfants. Permets de secréter des endorphines, hormones du bien-être.

Laisser un commentaire:

Tu as des idées complémentaires, des expériences à partager, des commentaires? Je t'invite à les partager!

Julie Veilleux

Ayant plus de 13 ans d'expérience en service éducatif, détenant diverses formations en créativité et continuellement à la recherche de progression dans ce domaine.

Cliquez ici pour laisser un commentaire

Laisser un commentaire: