5 trucs pour faire de la visualisation et la réaliser - PedagoConcepto

5 trucs pour faire de la visualisation et la réaliser

Comment faire de la visualisation et que le tout se concrétise? Voilà 5 trucs pour réaliser le tout! Trucs que vous connaissez peut-être déjà qui toutefois ne sont pas nécessairement mis en application. Le pouvoir de la pensé est beaucoup plus grand qu’on ne le croit! Le fait de penser permet de former des liens entre les cellules cérébrales et modifie la structure du cerveau. Ceci, ayant un impact sur la réalité.

Faire de la visualisation régulièrement

Parfois, plusieurs disent se le répéter souvent, alors qu’à bien y penser, la fréquence n’est pas régulière. Le principe n’est pas de se le répéter 10 fois le matin et ne plus y repenser de la journée. Ou encore de le faire intensivement pendant 3 jours et reprendre les affirmations 5 jours plus tard. La régularité et la fréquence sont très importantes afin de mettre le maximum de chance de notre côté pour réaliser nos visualisations. Plus celles-ci sont faites régulièrement, plus celles-ci risquent de se réaliser. Ainsi, notre subconscient est davantage en alerte des opportunités qui aideront à réaliser ce que nous avons en tête. Des études ont d’ailleurs prouvé que l’imagerie mentale à répétition améliore les résultats.

Être centré sur soi-même

Commencez votre visualisation en prenant soin d’être dans un endroit tranquille où vous ne vous ferez pas déranger. Centrez-vous tout d’abord sur votre être. Ce que vous ressentez, en faisant 3 grandes respirations profondes. Inspirez par le nez et expirez en laissant sortir un mince filet d’air par la bouche. Portez attention à l’air qui entre et qui sort de votre corps.

Affirmer et voir au présent

Vous pouvez, vous répétez l’idée que vous avez en tête en affirmant au présent devant le miroir. Regardez-vous en le disant. Affirmez la réalisation en amplifiant le résultat souhaité tout en restant réaliste. Par exemple, vous voulez faire un voyage par année. Dites : « Je fais 2 voyages par année » plutôt que « Je vais faire 1 voyage par année ». Car cette dernière affirmation qui parle dans le futur informe le mental que cela est pour plus tard. Mais quand plus tard? Cela peut être loin. Le cerveau ne fait pas de distinction entre les choses qui se passent réellement et celles qui sont seulement mentales. Ainsi, en parlant au présent, le cerveau va vous faire agir de façon à réaliser dans de plus brefs délais cette affirmation, car celle-ci va s’ancrer dans sa réalité. Le fait d’exagérer un peu le fait aide davantage. Car les efforts seront plus grands, et ce inconsciemment, pour mener le tout à terme. Si toutefois les affirmations sont trop irréalistes, l’action peut aller en contresens.

Mettre en actions les 5 sens (le V.A.K.O.G.)

Plus de sens sont touchés lors de la visualisation, plus le ressenti est fort, plus le cerveau absorbe, croit et risque de la concrétiser. Ainsi, imaginez-vous lorsque le tout se réalise. Qu’est que vous voyez (Vue)? Qu’est-ce que vous entendez (Auditif)? Qu’est-ce que vous ressentez, touchez (Kinesthésique)?  Qu’est-ce que vous sentez (Olfactif)? Quel goût avez-vous en bouche (Goûter)? Soyez tellement présent en ressentant toutes les émotions que cela vous procure. Le plus précis possible. Vous vous voyez sourire, criez fort de joie, vous êtes fière, etc. ressentez-le profondément! Le cerveau va y croire!

Mettre des mots, des images pour rappeler de visualiser

Le fait de voir des éléments en rapport à notre visualisation à réaliser, remémore de le faire. Les croiser du regard incite de plus belle à le faire. Ces images ou mots ne représenteront pas nécessairement quelque chose pour d’autres qui le verront. Le but n’est pas de l’exposer à tous et qu’ils en sachent le fond de l’histoire. Ceci vous appartient. Propre à vous de l’expliquer ou pas.

Le pouvoir de la pensée

En somme, la pensée a tellement d’impact qu’il faut faire attention à nos pensées. Car celles-ci peuvent également avoir des effets négatifs. Si vous vous répétez régulièrement des faits négatifs et dites des choses du genre « Je ne suis pas patiente », « Je ne réussis jamais », etc. ces affirmations affectent le cerveau et les chances ne sont pas de votre côté d’améliorer le tout. Il est important d’affirmer avec grand enthousiasme tout en étant réaliste au travers du positif!
En espérant que le tout vous aide à aller de l’avant. Si vous croyez que ceci peut aider quelqu’un, partagez-lui. Même si nous connaissons en général ces données. Le fait de se le faire rappeler aide à les mettre en actions. N’hésitez pas de mettre vos commentaires!

Laisser un commentaire:

Tu as des idées complémentaires, des expériences à partager, des commentaires? Je t'invite à les partager!

Julie Veilleux

Responsable en service de garde, détenant diverses formations en créativité et continuellement à la recherche de progression dans ce domaine.